Le goût de Pékin

Publié le par Louis Selapa

Avis personnel
Très franchement, vaut pas trop le coup d'être lu. Sauf, si on ne connait pas Pékin... N'empêche que c'est seulement en lisant ce livre que j'ai enfin compris pourquoi les oiseaux de Pékin faisaient un si bizarre sifflement.

4ème de couverture
Pékin est la capitale du pays le plus peuplé du monde et de la plus ancienne civilisation vivante. Impériale, puis communiste, elle resta longtemps secrète. Au XXe siècle, Mao y fit construire la place Tian'anmen, espace symbolique de la Chine moderne devenu, au printemps 1989, celui de la contestation du pouvoir… Dans la perspective des Jeux Olympiques de 2008, Pékin a engagé une vaste opération de réhabilitation. Les tours sortent de terre et les buldozers détruisent les hutongs, réseau d'étroites ruelles qui abritent l'âme véritable de Pékin, où de vénérables ancêtres jouent à des jeux de stratégie, les petits métiers pullulent, les marchands et les gargotes ambulantes se côtoient dans un quotidien nourri des traditions pékinoises à l'exceptionnelle vitalité.
Balade dans une ville en pleine mutation sur les traces de Marco Polo, Paul Claudel, Simon Leys, Pierre Loti, Lao She, Victor Segalen, Gao Xingjian et bien d'autres…

Publié dans Chinoiseries

Commenter cet article