Chirac veut faire lever l'embargo sur les armes en Chine populaire

Publié le par Louis Selapa

Source du dessin : Eric Allie, The Pioneer Press, Illinois, Etats-Unis d'Amérique


Jacques Chirac a réaffirmé auprès de son homologue chinois Hu Jintao son soutien à la levée d'un embargo sur les armes imposé par l'Union européenne après la répression de Tiananmen, rapporte l'agence de presse Chine nouvelle.

Selon l'agence officielle chinoise, le président français a déclaré lors d'une discussion téléphonique avec Hu Jintao que cette mesure de rétorsion était dépassée et devait être révoquée.

Le président chinois aurait souligné pour sa part qu'une levée de cet embargo décrété en réaction au massacre de la place Tiananmen, en 1989, contribuerait à l'amélioration des relations entre la Chine et l'Union européenne.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de la présidence française.

L'entretien téléphonique aurait également porté sur la possibilité de visites réciproques cette année des Premiers ministres français et chinois, Jean-Pierre Raffarin et Wen Jiabao.

L'an passé, l'Union européenne a convenu de lever l'embargo d'ici juin 2005, mais plusieurs pays, dont les Etats-Unis et le Royaume-Uni, s'inquiètent de ce projet, notamment en regard des tensions entre la Chine continentale et Taiwan.

Jacques Chirac a souligné à plusieurs reprises que la levée de l'embargo ne signifierait pas que les Vingt-Cinq allaient vendre des armes à la Chine.

"Les Européens n'ont aucune intention de s'engager dans une politique d'exportation d'armements vis-à-vis de la Chine, qui ne le demande pas", affirmait-il ainsi dans un entretien publié il y a dix jours dans un quotidien japonais. "Ce que veulent les Européens, c'est normaliser leurs relations avec la Chine", poursuivait-il.

 

Sources : Reuters, Agence Chine nouvelle / 新华通讯社

Publié dans Nouvelles de Chine

Commenter cet article