La Chine exprime ses condoléances après la mort du pape

Publié le par Louis Selapa

La Chine a exprimé ses condoléances dimanche au lendemain de la mort du pape Jean Paul II et a exprimé l'espoir d'améliorer ses relations avec son successeur, un peu plus d'un demi-siècle après avoir rompu ses liens avec le Vatican.

La réaction des autorités chinoises est intervenue alors que la nouvelle du décès du souverain pontife se répandait lentement dans la capitale, où des congrégations étaient rassemblées dans des églises sous contrôle de l'Etat. Cependant, les médias officiels n'ont diffusé que peu d'informations.

"Nous exprimons nos condoléances pour le décès du pape Jean Paul II qui est mort de maladie", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Liu Jianchao. "Nous espérons que sous le pontificat du nouveau pape, des conditions favorables à l'amélioration des relations entre la Chine et le Vatican pourront" être réunies.

La Chine a rompu ses liens avec le Vatican en 1951, deux ans après l'accession au pouvoir du Parti communiste. Le gouvernement exige que les catholiques se réunissent seulement dans des églises approuvées par une instance sous contrôle de l'Etat, instance qui ne reconnaît pas l'autorité du souverain pontife. Les églises d'Etat, cependant, reconnaissent le pape en tant que chef spirituel.

Nombre de catholiques chinois demeurent fidèles à Rome et risquent d'être arrêtés en se rendant au culte dans des églises qui ne sont pas officielles et des maisons privées. L'Eglise catholique sous contrôle des autorités revendique quatre millions de fidèles, mais selon la Fondation du cardinal Kung, groupe dont le siège se trouve aux Etats-Unis, l'église non officielle compte 12 millions de croyants.

La reconnaissance diplomatique de Taïwan par le Vatican s'ajoute aux tensions entre Pékin et le Saint-Siège. Dimanche, Liu Jianchao a affirmé que la Chine était prête à améliorer ses relations avec le Vatican sous certaines conditions.

Dans une église catholique près de la place Tiananmen à Pékin, nombreux étaient rassemblés autour d'un avis de décès du pape affiché à l'extérieur. "Je suis très triste", expliquait Shen Qun, un membre de l'Eglise. "Le monde est compliqué et j'espère que le nouveau pape sera en mesure d'apporter sa contribution à la paix dans le monde".

L'agence officielle Chine nouvelle a annoncé la mort du pape et a précisé que l'Association catholique patriotique de Chine et le Collège des évêques catholiques chinois avaient envoyé un télégramme au Vatican pour exprimer leurs "profondes condoléances".

Sur le site internet du Quotidien du peuple, publication officielle du Parti communiste, seuls deux messages de lecteurs étaient visibles dimanche. "Le pape est la personne la plus influente au monde de l'époque contemporaine", pouvait-on lire dans l'un des messages.

L'autre disait: "la mort du pape est la plus grande nouvelle dans le monde aujourd'hui. La discussion est-elle autorisée?".

 

Source : AP

Publié dans Nouvelles de Chine

Commenter cet article