Tokyo doit "faire face à l'histoire", selon Wen Jiabao

Publié le par Louis Selapa

Après un week-end de manifestations anti-japonaises en Chine, le Premier ministre chinois Wen Jiabao invite Tokyo à "faire face à l'histoire" en reconnaissant les souffrances que les forces impériales ont infligées durant la Seconde guerre mondiale.

"Les réactions fermes du peuple asiatique doivent amener le gouvernement japonais à une profonde réflexion", a déclaré le chef du gouvernement en visite à New Delhi.

"Seul un pays qui respecte l'histoire, qui assume ses responsabilités passées, gagnant la confiance du peuple asiatique et du monde dans son ensemble, peut prendre de plus grandes responsabilités au sein de la communauté internationale", a-t-il ajouté, évoquant la candidature japonaise à un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies.

"La question essentielle des relations sino-japonaises est que le Japon doit affronter directement l'histoire" et reconnaître les "immenses souffrances et les épreuves" infligées à la Chine, à l'Asie et au monde, a poursuivi Wen, qui a néanmoins souhaité le renforcement des "liens amicaux" entre Pékin et Tokyo.

Les manifestations du week-end ont éclaté après l'approbation au Japon d'un manuel scolaire minimisant les exactions de l'armée impériale pendant l'occupation de la Chine, entre 1931 et 1945.

Dimanche, des milliers de Chinois se sont rendus en cortège au consulat du Japon à Canton et ils ont jeté de la peinture et des bouteilles sur des restaurants et des magasins japonais à Canton et Shenzhen, au lendemain de manifestations anti-japonaises à Pékin qui avaient déjà dégénéré.

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Nobutaka Machimura, a demandé dimanche à la Chine des excuses officielles et le versement d'indemnités pour les dégâts occasionnés samedi à l'ambassade du Japon.

Source : Reuters

Publié dans Nouvelles de Chine

Commenter cet article