Le chef de l'opposition taïwanaise arrive à Pékin pour une rencontre avec Hu Jintao

Publié le par Louis Selapa

Le chef du Parti nationaliste, principale force d'opposition de Taïwan, est arrivé jeudi à Pékin pour une rencontre avec le président Hu Jintao, qui sera le point culminant de sa tournée de huit jours en Chine continentale.

La visite de Lien Chan couronne la réconciliation entre les nationalistes et leurs anciens ennemis communistes, plus de soixante ans après la proclamation de la République populaire de Chine en 1949. Lien Chan doit rencontrer Hu Jintao vendredi.

Le Kuomingtang, la formation de M. Lien, a longtemps dirigé Taïwan avant d'être rejeté dans l'opposition. Le parti est favorable à l'unification à terme avec la Chine, contrairement au Parti progressiste démocratique du président taïwanais Chen shui-bian.

M. Chen estime que seuls les électeurs taïwanais devraient décider de l'avenir de l'île et que l'indépendance pure et simple est un choix possible. Une perspective que rejettent catégoriquement les nationalistes taïwanais et les communistes chinois. Les autorités chinoises ont ainsi décidé de recevoir M. Lien alors qu'elles ont refusé de parler avec M. Chen.

Les nationalistes du Kuomingtang ont dirigé la Chine jusqu'à l'avènement du régime communiste en 1949. Ils se sont alors réfugiés à Taïwan, promettant de poursuivre la lutte pour chasser les communistes et unifier la Chine.

Ce voyage historique en Chine pourrait offrir à M. Lien un moyen de se relancer sur la scène politique taïwanaise après avoir subi une série de défaites cuisantes à la tête du Kuomingtang. Il a ainsi été battu aux présidentielles de 2000 et 2004 et son parti a perdu la majorité au Parlement.

La visite de M. Lien, qui rencontrera notamment le président chinois Hu Jintao, pourrait toutefois aider à calmer les esprits dans la région. Le président Chen a apporté à la dernière minute son soutien à la visite, soulignant que Taïwan voulait "améliorer les relations" avec la Chine.

Source : AP

Publié dans Nouvelles de Chine

Commenter cet article