La diplomatie du panda

Publié le par Louis Selapa

Le chef de l'opposition taïwanaise pourrait repartir de sa visite à Pékin avec deux pandas géants offerts par la Chine, selon les médias de Taïwan. Ce cadeau précieux devait être annoncé lors des rencontres que devait avoir Lien Chan avec le président chinois Hu Jintao, premiers contacts à ce niveau depuis la sécession de fait de Taïwan en 1949.

Les responsables taïwanais se disputent déjà pour savoir comment nommer les deux animaux. La porte-parole du parti nationaliste Cheng Li-wen propose "He He" et "Ping Ping" qui, accolés, signifient "paix".

Le maire de Taïpei Ma Ying-jeou propose de leur donner les noms du président Chen Shui-bian et de la vice-présidente Annette Hsiu-lien Lu, pour contribuer à une réconciliation entre la Chine et Taïwan. "On pourrait les appeler Bian Bian et Lien Lien".

Ce n'est pas la première fois que Pékin propose de partager ses précieux plantigrades. Mais il y a quelques années, Taïpei avait refusé, craignant un cadeau empoisonné, dissimulant un projet de réunification. On ignore si le gouvernement acceptera cette fois les deux pandas géants.

Source : AP

Publié dans Chinoiseries

Commenter cet article