Le dossier du nucléaire absent d'un accord entre les deux Corées

Publié le par Louis Selapa

Source du dessin : Mike Keef, The Denver Post, Colorado, Etats-Unis d'Amérique

Achevant leurs premières discussions bilatérales depuis dix mois, la Corée du Sud et du Nord ont conclu jeudi un accord en trois points, qui ne mentionne pas toutefois l'impasse diplomatique dans laquelle se trouve le dossier du programme nucléaire de Pyongyang.

Un communiqué conjoint publié à l'issue de la réunion, commencée lundi et qui devait durer initialement deux jours, indique que les deux parties "ont convenu d'améliorer activement les relations entre la Corée du Nord et du Sud et de faire des efforts communs pour la paix dans la Péninsule coréenne".

Le document précise qu'une réunion de suivi de niveau ministériel sera organisée du 21 au 24 juin à Séoul, et que la Corée du Sud commencera à livrer 200 000 tonnes d'engrais à son voisin du Nord à partir du 21 mai. Une mesure destinée à aider le régime communiste de Pyongyang à faire face à la famine qui touche largement le pays.

Séoul enverra également une délégation à Pyongyang à l'occasion du cinquième anniversaire, le 15 juin, d'un sommet historique entre les deux frères ennemis.

La réunion, qui s'est tenue dans la ville frontalière nord-coréenne de Kaesong, coïncide avec les efforts pour reprendre les négociations à six pays (Japon, Chine, Russie, Etats-Unis et les deux Corées) sur le programme nucléaire nord-coréen, au point mort depuis juin 2004.

La semaine dernière, la Corée du Nord a fait naître des craintes sur un possible essai nucléaire en annonçant avoir extrait des barres de combustible irradié d'un réacteur dans son principal complexe nucléaire, réitérant son ambition de renforcer son arsenal nucléaire. Les autorités japonaises et américaines ont averti dimanche qu'un tel essai pourrait entraîner des sanctions contre le régime nord-coréen.

Source : AP

Publié dans Nouvelles de Corée

Commenter cet article