Liu Pan Shui : Jour 2 / 六盘水:第二天

Publié le par Louis Selapa

 
 
 
 
Le matin, nous redescendons de notre hôtel perché dans la montagne. Les nuages qui se perdent dans la vallée sont magnifiques vues de la route. Dommage qu’en photo cela le soit moins.
J’ai eu pendant un instant devant mes yeux l’image que l’on a des campagnes montagneuses chinoises. Où les nuages voguent entre les montagnes. Peut-être que ça me rappelle des calligraphies traditionnelles...
 
 
Le programme de la journée est aussi réjouissant que celui de la veille. Après un bref aperçu le matin de la ville de Liu Pan Shui (photo à gauche) – qui en 3 ans a littérallement explosé (démographiquement, économiquement… etc.), on se fait un dîner avec quelques responsables de la ville. Réjouissances autour de Maotai (茅台酒). Et cul-sec pour vous remercier, et cul-sec pour l’amitié franco-chinoise et cul-sec parce que maintenant on est de vrais amis…
J’ai acquis lors de ce dîner (traduire en français de France « déjeûner ») la conviction que je ne serai jamais diplomate. Dans un moment de pure innocence alcoolique à la fin du repas, au moment de serrer les mains, je finis même par dire au revoir à mon ami. Et dire que la journée ne fait que commencer…
Ensuite dans une belle voiture avec chauffeur, direction la montagne et ses routes serpentueuses pour visiter un village Miao. Un de ces villages qu’on a transformé en « village écologique ». J’ai un peu de mal à aimer ces endroits tellement j’ai l’impression qu’on a mis ses habitants dans un zoo. A la façon « exposition coloniale » où à côté du singe on présentait le « bon sauvage » dans son environnement. J’en suis gêné mais un bon diplomate doit toujours sourire.
Coutume Miao : on accueille le visiteur à coup d’alcool de riz fait maison. Trois bons verres pour moi. La route serpentueuse, le repas de midi, la soirée de la veille…
Ensuite, j’ai le vague souvenir d’avoir visité le village. Par là un Miao qui fait semblant de coudre comme au bon vieux temps, par là d’autres qui puisent de l’eau… etc. Le zoo est passionnant…
On me fait visiter le musée qui explique la naissance de ce « musée écologique ». Il a été créé en coopération avec le gouvernement norvégien. Etonnant. Je croyais que les Européens avaient compris les bêtises de la colonisation… et bien non. Voilà qu’après avoir exposé les « bons sauvages » chez soi, maintenant on les enferme dans des zoos chez eux…
Finalement je finis par régurgiter mes deux jours d’alcool et mes deux jours de repas dans les toilettes du village. Les vers en grouillaient de plaisir. Une fois totalement vidé, j’ai enfin pu voir la belle représentation organisée pour moi.
Quelques photos ensuites avec des jeunes filles mortent de rire de me voir dans l’état où je suis et c’est reparti pour la même route dans le sens inverse. Heureusement, j’ai plus rien à vomir.
 
 
  
 
Dîner le soir dans la ville de Liu Pan Shui avec la responsable (Han) du « zoo Miao ». Vue ma santé ils prennent peur et m’envoient au lit à 20h20. Une minute de plus et je m’effondrais sur la table. Un verre de bière de plus et je leur crachais à la gueule.
 

Commenter cet article