Un karaoké à la porte Nord / 在北门唱歌

Publié le par Louis Selapa

Petite journée.
Après un petit tour au resto puis un peu d’aide en français pour une amie chinoise, nous tentons à trois (désespérément d’aller au karaoké).
On sort à minuit. On se prépare dans un resto à barbecue. Après quelques bouteilles de bières et des huitres, du poulet, du poulpe, des aubergines grillés direction le karaoké. Il est déjà plus de 2h du matin. On nous refuse l’entrée. Pas d’entrée après 2h. Pourquoi ? C’est la loi. Parce que ça fait du bruit quand même un karaoké. Donc la sécurité publique refuse l’entrée.
Pas de choix. Direction : retour chez soi. Puis halte dans un petit supermarché du coin. Achat d’un coca et d’une dernière bouteille et direction la porte Nord de Sun Yat-Sen. Et là-bas, on se croirait en plein jour. Tables de ping-pong,  tir sur des ballons, tour en tandem… et karaoké en plein air. Disons que le mec s’est ramené avec sa télé, ses baffles, ses CD et un micro. Ils nous racontent qu’il a voulu acheter tout ça pour son plaisir mais que bon c’était pas gratuit. Alors, histoire de rentabiliser l’affaire, tous les jours de minuit à 5h du matin, à la porte Nord, il fait chanter pour 2 yuans la chanson. On ne fera jamais perdre le sens de la rentabilité à un Chinois.
J’en ai pour 12 yuans. Le temps ensuite de regarder le ciel s’éclaircir. De voir les premiers vieux dès 5h commençant à s’exercer le long du fleuve et de voir gambader quelques rats.
C’était ma dernière soirée avec mon amie de Zunyi. Il ne me reste plus que trois heures pour dormir avant mon cours du lendemain…

Publié dans 1 an à Canton

Commenter cet article