Mémoires d'une reine de Corée

Publié le par Louis Selapa

4ème de couverture

Dame Hong, épouse du prince héritier qui devait devenir le vingt-deuxième roi de la dynastie Yi, commença à rédiger ses Mémoires en 1796, à l'âge de soixante ans, pour l'édification de son propre petit-fils, le roi Sunjo. Elle en a soixante et onze lorsqu'elle les termine. Elle tient la chronique minutieuse de la vie quotidienne à la cour, sous la discipline et l'étiquette rigoureuse de l'époque, en même temps que le journal de ses années de bonheur bientôt éclipsées par des tragédies familiales comme la folie du prince héritier, son époux, qui fut exécuté sur l'ordre de son propre père. Sans doute habituée à devoir maîtriser ses sentiments, elle parle avec une grande retenue, même si l'on sent poindre çà et là la colère, la peine ou l'indignation, dans une prose élégante et d'une rare délicatesse qui n'a pas d'équivalent dans la littérature coréenne.


Mémoires d'une reine de Corée  

 

 

 

 

 

 

 

 

Avis personnel

Pour ceux qui sont intéressés par l'histoire de la Corée du XVIIIème siècle ce livre est intéressant. On y trouve une description de la vie de la cour royale coréenne de cette époque. Dame Hong est un peu "la Saint Simon" coréenne.

Toutefois, la rédaction de ce livre doit beaucoup à la tragédie qui s'y déroula. Et l'événement historique qui y est décrit n'en reste pas moins horrible.

Finalement ces mémoires sont presque un plaidoyer contre le système monarchique !... à méditer !

Publié dans Livres sur la Corée

Commenter cet article